loupanthère | loupanthère lab | loupanthère territoire | loupanthère v.2 | loupanthère mentions | loupanthère liens | loupanthère contact | loupanthère plan | annuaire loupanthère | loupanthère partenaires | loupanthère 1 | loupanthère 2

L'apparition du loupanthère, ou le scénario catastrophe du web 2.0

La vérité révélée au monde connecté

Lorsque des questions ont commencé de fuser sur les canaux du milieu underground de l'informatique sur cette nouvelle menace pas vraiment identifiée, le nom de code loupanthère a été choisi pour dénommer cette menace fantome, furtive et sournoise. Je vous livre maintenant de mémoire une transcription décodée du premier contact entre le loupanthère et le monde connecté, la première rencontre frontale, l'onde de choc qui allait tout balayer sur son passage.

Le Loupanthère : Chapitre 1

Cela faisait des heures que j'avais booté ma machine, et toujours aucun résultat. J'avais pris grand soin de ne charger aucun programme résidant en mémoire, de sorte que la seule tâche qu'il lui fallait accomplir puisse puiser toutes les ressources nécessaires. Même si je souriais jaune en me remémorrant les jours heureux d'un cyber-espace fluide et accessible même à un vieux processeur. Toujours était-il que j'étais encore planté devant cet écran mortellement inanimé, et dont les seuls quelques pixels lumineux formaient une petite clépsydre, accompagnés des sempiternels même termes laconiques : "Votre requête est en cours de traitement...Please wait while we are processing your request..." (loupanthère)
Pour la énième fois, je me surpris à me pencher pour écouter le ronron du ventilateur de l'alimentation, puis à distinguer celui du processeur, avant de me pencher plus encore pour vérifier les cablages et leurs branchements, et finalement de me relever passablement enervé. Sauf que ce coup-ci, j'avais vraiment besoin de sortir prendre l'air. Trois heures passées devant l'ordinateur à attendre l'execution d'un processus informatique simplissime, à espérer qu'un résultat finisse par s'afficher, pour rien.

Je téléphone à mon ami Mathias. Même protocole, même discours, même point pour lui. On décide quand même, faute de mieux, de se rejoindre sur une des voies de garage du périphérique.

-"Bon, là c'est carrément la fin tu ne crois pas ?"
-"Je ne sais pas...J'ai toujours espoir, et depuis la semaine dernière j'ai été conforté dans mon hypothèse, tu sais le coup du loupanthère..."
-"Mais je n'y capte rien à ce loupanthère. Pourquoi ses effets seraient-ils instables et irréguliers s'il était si...inéluctable ?"
-"Une tournure démonique d'esprit ? le goût du vice ?" Il se mit à rire en s'allumant une tige.
-"On marche vers le parc ?" Au moins l'exercice physique, intensifié depuis l'apparition du loupanthère, nous faisait-il le plus grand bien. J'avais mis presque une heure pour venir le rejoindre sur cette bretelle quasi déserte, et Mathias avait bien du passer une bonne demi-heure sur son vélo, et pas sur du plat.
-"Bon, résumons. Il te reste combien de machines ?"
-"Il y a encore quelques parcs que je pourrais emprunter à l'université. Mais tu sais que je ne crois pas en cette solution. A partir du moment où tu sors en WAN, tu prends le risque de te faire chopper par le loupanthère en quelques minutes. Et là c'est mort pour ton réseau. Je préfère attaquer par plusieurs points sans faire le grand saut géographique et"
-"Oui je connais ton raisonnement là-dessus. Mais souviens-toi, même par petits bonds sur des machines sur-protégées et relativement proches tu as du purger toute ton installation."
-"Ouais mais je persiste à penser que c'est le chemin à prendre, qu'il y a une voie, une faille à emprunter de ce côté des protocoles. Toi tu veux partir tout de suite et te connecter à des serveurs américains, chinois ou ukrainiens, mais c'est le shoot en plein vol !"
-"Une belle mort en tous cas, non ?" Il avait rapidement fini de tirer sur sa clope, je l'avais passablement irrité. Il mit délicatement le mégot dans un petit sac plastique tiré de sa poche. Nous arrivions au parc.
-"Mais pourquoi ?" Inexorablement, après avoir ressassé les méthodes et technologies à assayer, nous prenions de la hauteur en essayant de comprendre les motivations de tout cela, du loupanthère et de la chûte du cyberspace.
-"Bah, toujours pareil, même pistes : sursaut du Mouvement pour l'Humanité Préservée, actes terroristes, sabotage au contraire étatique, ultime pied de nez d'un hacker de génie, toutes les causes sont envisageables !"
-"Mais c'est quand même sacrément se tirer une balle dans le pied que de saboter Internet purement et simplement non ?! Qui peut chercher cela ? A moins qu'il ne s'agisse d'une mutation virale qui aurait échappée à son créateur, encore ?"
-"Je ne crois pas. Nous aurions alors eu des indices, des sources, et des moyens de commencer à contrer l'attaque. Là, c'est venu massivement, impossible de se protéger."

Mathias faisait partie, du moins avait fait partie de la nation de l'élite des hackers, et tout comme ses congènères il avait été durement touché par l'arrivée du loupanthère. En quelque sorte, le groupuscule dont il faisait partie s'était toujours activé à tenter de déjouer les menaces qui pouvaient peser sur le système informatique global. Des cyber anges gardiens. Ils avaient à plusieurs reprises démontré leur sens de l'anticipation et leurs prouesses en annilhant bon nombre de sales petites bébetes qui auraient pu faire beaucoup de dégats. Mais ce coup-ci, face au loupanthère, personne n'avait rien vu venir, pas même eux. Et sous le manteau, le reste de l'élite des hackers marmonait qu'ils n'avaient rien pu faire, et Mathias le prenait personnellement comme un échec cuisant. Même s'ils étaient encore nombreux à espérer remettre quelques réseaux sur pied et s'atteler à la tâche chaque jour, personne n'était encore aussi acharné que lui.

-"Oui ça je sais, et ce n'est pas de ta faute, mais alors pourquoi certaines fois on reçois des témoignages de gens qui ont réussi à se connecter ? Où est le loupanthère lorsque leurs paquets transitent sur un réseau, que fait-il alors qu'il les voit passer sous son nez et faire des bonds vers des noeuds qu'il est censé contrôler et empoisonner ?"
-"On a pas encore épuisé toutes les possibilités en terme de couches et de protocoles ! Souviens-toi qu'un de ces si valeureux témoignages était issu d'un étudiant indien connecté à Gopher sous MS-DOS ! Peut-être que le loupanthère n'a au début pas sniffé cette piste, voilà tout !"

Le parc était désert. Quelques aires de jeux pour enfants plantaient là un décor lugubre.

© 2006 - 2010 Loupanthère

Loupanthere est indexé par l'Annuaire du web 2.0

Valid XHTML 1.0 TransitionalValid CSS!